Les services d’urgences saturés entre personnels, patients et grévistes

Les services d’urgences saturés entre personnels, patients et grévistes

Pourquoi les services d’urgences sont saturés entre personnels, patients et grévistes?

La situation semble alarmante au niveau des services d’urgences qui rassemblent personnels, patients, et grévistes. A la dernière nouvelle, ces services d’urgences auraient organisé un plan hôpital dans le but de libérer au maximum possible des lits pour les patients qui se trouvent dans un état critique, en parallèle déprogrammer également toutes opérations chirurgicales n’ayant pas un caractère d’urgence. En effet, les patients sont de plus en plus nombreux, pourtant les centres de soins, les hôpitaux ne suffisent pas, les services d’urgences sont saturés mais ne peuvent pas trop non plus se permettre de délaisser ceux qui s’y trouvent déjà. Toutefois, les services d’urgences essaient de s’organiser au mieux pour prendre en charge les patients, si bien que des grévistes et personnels se perdent quant à la manière d’affronter la situation.

 

Quelles solutions avancer pour améliorer la situation des services d’urgences?

Les services d’urgences s’inquiétant quand même des patients, pensent réorganiser complètement leur système de fonctionnement, en l’occurence la manière de prendre en charge chaque patient qu’il soit dans un état critique ou non. En effet, ces services d’urgences doivent remettre en question la prise en charge des patients, voir si le personnel en est bien capable, si ce dernier ne fasse aucune erreur d’orientation qui est souvent l’origine des faux diagnostics, et de faux traitements. En plus de cela, la gestion des salles d’attente est impactée, il peut arriver qu’en plus d’une erreur d’orientation, le retard de prise en charge a aussi lieu, ce qui pourrait inconsciemment aggraver l’état de santé du patient. A cet effet, les services d’urgences vont devoir s’en occuper si l’état de santé devient critique. En tout cas, les solutions avancées restent concentrées sur la réorganisation entière des hôpitaux, notamment les services d’urgences.